« Embaucher une assistante maternelle » Vies de famille Article magazine de la CAF

Embaucher une assistante maternelle : un casting à réussir

Pour faire garder son enfant, recruter une assistante maternelle permet d’opter pour la proximité affective et la souplesse au quotidien. Encore faut-il trouver et recruter l’élu(e). Gros plan sur les questions à poser lors de l’entretien. 

Les assistantes maternelles représentent, en France, le mode de garde le plus couramment choisi : 33 % des places offertes pour les enfants de moins de 3 ans en 2018, devant les crèches et les salariés à domicile.

« Le métier s’est beaucoup professionnalisé, explique Annick Thomasset, formatrice d’assistantes maternelles dans le Rhône. Les plus récemment agréées réfléchissent lors de leur formation initiale à un projet éducatif pour l’accueil des enfants. Elles définissent ainsi les valeurs qu’elles souhaitent véhiculer : autonomie, respect, ouverture… »

Alors, comment trouver la candidate de vos rêves ? Pour bien préparer l’entretien de recrutement, mieux vaut avoir déjà réfléchi à vos attentes, et donc à vos critères de décision : les qualités humaines de la nounou ? La souplesse au niveau des horaires ? Le respect du rythme de votre enfant ?

Tout ce qui préoccupe les parents doit être discuté

Premier sujet incontournable : la relation employé/employeur. « Horaires de travail, heures supplémentaires, salaire, planning, contrat… il s’agit de définir un cadre clair et explicite », estime Annick Thomasset.

Si vous trouvez un accord sur ces points, vous pouvez passer à une discussion détaillée sur les pratiques éducatives. Tout ce qui préoccupe les parents doit être discuté, notamment :

•    L’endormissement et le rythme de sommeil de bébé ;
•    la place du doudou ;
•    le déroulement des repas ;
•    le matériel à fournir ;
•    les activités et sorties proposées ;
•    la période d’adaptation en présence du parent ;
•    la place des écrans à son domicile ;
•    la présence d’animaux domestiques…

L’utilisation d’un relais petite enfance : un vrai « plus »

« Je conseille aux parents de demander à l’assistante maternelle de dérouler sa journée type, conseille Annick Thomasset. Il s’agit d’évaluer sa capacité à s’organiser pour se rendre disponible pour les enfants. La professionnelle n’est ainsi pas censée faire la cuisine ou son repassage pendant les heures de garde. »

Une visite de toutes les pièces que l’enfant fréquentera – chambre comprise – s’impose. Comme la présentation rapide de toutes les personnes fréquentant habituellement le lieu de garde pendant le temps d’accueil.

Dernier détail, non négligeable : il est conseillé de demander si la professionnelle fait usage des ressources offertes par les relais petite enfance(Rpe) à proximité de chez elle, un « plus » qui peut faire la différence. Pour Annick Thomasset, c’est en effet « un soutien précieux pour réfléchir à sa pratique professionnelle, parler de ses difficultés et socialiser les enfants ».

Blog webekm.com the ekm.

Download from BIGTheme.net free full premium templates